logo-mini
recherche Clinique

La recherche clinique : Quel challenge pour l‘industrie pharmaceutique?


Partager

recherche Clinique

Les invités : Dr Choukry Hakkou, Directeur Médical Roche Maroc, Leila Benjelloun, Directrice générale d’une société spécialisée en prestation de services en matière de recherche clinique et épidémiologique, Farid Hakkou, Président du Comité d’Ethique pour la recherche biomédicale, Wafae Agoumi, Directrice Générale de l’Ecole Supérieure d’Ingénierie de la Santé et de Management de Projets et Amina Taleb, Oncologue médicale et Professeur à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca

La recherche Clinique, si elle n’est pas très présente dans les débats publics, sans doute à tord, représente un enjeu majeur de santé publique puisqu’elle permet, pas moins, de développer de nouveaux médicaments et traitements. Et pour en mesurer l’importance, il suffit d’imaginer que tous les traitements et médicaments que nous utilisons aujourd’hui, les vaccins, les antibiotiques, le paracétamol mais aussi les traitements du cancer, du diabète et autres maladies graves ou chroniques, tout cela a été découvert grâce à la recherche.

Mais malgré cela, au Maroc, le sujet ne semble pas encore prendre toute la place qui devrait lui être due. Des efforts sont toutefois consentis afin de renforcer, non seulement la prise de conscience, mais aussi et surtout les moyens autant humains que techniques et financiers à même d’améliorer la prise en charge de la recherche clinique. De l’avis des experts, le Maroc dispose pourtant d’un grand potentiel comparativement à d’autres pays de la région, un potentiel qui devrait, si correctement exploité, permettre au Maroc d’augmenter considérablement le nombre des recherches et essais cliniques pratiqués au Maroc.

Trois causes principales à ce retard en matière de recherche clinique sont le plus souvent avancés. L’absence de législation spécifique, alors que la recherche clinique se doit d’être pratiquée sous un encadrement strict ; le manque d’actions de formation en faveur des spécialistes et enfin l’insuffisance des investissements en Recherche et Développement, celui-ci étant encore le parent pauvre des politiques gouvernementales, une activité marginale.

Beaucoup de mystères et peut-être de méconnaissance entourent par ailleurs la pratique des recherches et essais cliniques au Maroc. La protection des patients sur lesquels sont exercés les essais, doivent-ils être rémunérés ou pas ? Nous en parlons cet après-midi

Nous parlerons aussi du cadre juridique et réglementaire de la recherche clinique, son coût. Que fait le secteur privé ? Que fait le ministère ? Quelles actions prioritaires et peut-être urgentes sont-elles à mener ? C’est notre débat avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

treize + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.