logo-mini
wahhabisme

Rachid Achachi : « le terrorisme n’est pas la seule forme de radicalisation »


Partager

wahhabisme

C’est la ville de Salé qui a été choisie par l’hebdomadaire TelQuel pour mener une enquête sur l’extrémisme religieux.

À Hay Rahma et à Al Ouad, deux quartiers de la ville, des dizaines de jeunes ont rejoint les rangs des djihadistes en Syrie et en Irak, précise la publication. Plusieurs aspects de la vie quotidienne dans cette zone sont mis en relief par les journalistes; les types de commerce exercés, le port du niqab, la mixité, les relations conjugales, l’éducation des enfants. Il en ressort que la rigueur est imposé à tous ; le niqab est quasiment généralisé dès le plus jeune âge, la mixité est interdite, et les femmes ne travaillent jamais, sauf en cas d’extrême nécessité.


Poster un Commentaire

16 + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.