logo-mini
prison

La prison est-elle un lieu de non-droit?


Partager

prison

L’administration pénitentiaire, a affirmé mercredi, qu’elle prendrait toutes les mesures légales et administratives nécessaires à l’encontre de quiconque parmi ses fonctionnaire inciterait le personnel du secteur pénitentiaire à la protestation.

La DGAPR dit « sévir avec force contre quiconque parmi ses fonctionnaires serait impliqué ou prendrait part à ces actes, en prenant toutes les mesures légales et administratives nécessaires » à son encontre. L’administration réagit ainsi à des publications postées récemment sur des réseaux sociaux et incitant les fonctionnaires du secteur pénitentiaire à la protestation. Il faut dire que ce n’est pas la 1ère fois que la DGAPR met en garde contre ce qu’elle appelle « les graves répercussions des appels émis par une prétendue organisation syndicale sur la sécurité des établissements pénitentiaires et de leurs pensionnaires ».

Il y a quelques semaines, des informations avaient circulé dans la presse faisant état d’une grève au sein du personnel. Information aussitôt démentie par les autorités concernées.


Poster un Commentaire

douze − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.