logo-mini
Benkirane

Quelles pommes de discorde entre les banques et le chef du gouvernement?


Partager

Benkirane

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de l’électricité dans l’air entre le chef du gouvernement d’un côté et de l’autre, Bank Al Maghrib, la CGEM et le GPBM.

Alors que la baisse du rythme des crédits inquiète de plus en plus, après plusieurs mesures prises et notamment des baisses successives du taux directeur, mais qui n’ont eu aucun effet. Hé bien Bank al Maghrib, la confédération générale des entreprises du Maroc et le groupement professionnel des banques du Maroc….ont décidé d’adresser d’une voix commune un mémorandum au chef du gouvernement.

Un document  selon Aujourd’hui Le Maroc qui dresse une analyse de la situation économique actuelle et qui propose quelques pistes d’amélioration.

Une initiative qui n’aurait pas été du goût d’Abdelillah Benkirane qui a aussitôt répondu par la voie du PJD.

Il semble ainsi que la décélération du rythme des crédits n’inquiète pas plus que ça le PJD. Au contraire, il s’agirait d’une baisse tout à fait normale à mettre sur le compte des entreprises qui ont bénéficié d’arriérés dans la TVA ou encore du retard de l’arrivée dans banques islamiques.

En revanche, à son tour le PJD a accusé les banques de financer la rente.


Poster un Commentaire

17 − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.