logo-mini
corps

Comment la perception du corps évolue-t-elle au Maroc ?


Partager

corps

L’écrivaine algérienne Hawa Djabali a déjà mené une réflexion prolixe sur la relation au corps chez les Maghrébins en général. Tanger accueillait par ailleurs il y a quelques mois un événement autour de la fabrique des corps et les inégalités des genres. Il en est notamment ressorti la constante évolution de la question du corps dans les sociétés du sud de la méditerranée, liée aux avancées démocratiques notamment en Tunisie et au Maroc, l’importance des arts visuels et de la littérature en ce qui concerne la représentation du corps et la construction d’une « norme » sociale discriminatrice ; l’influence du discours religieux et la catégorisation entre masculin et féminin dans la perception sociale du corps ; ou la place centrale du corps dans les rapports sociaux de sexe et dans les inégalités entre les femmes et les hommes.


Poster un Commentaire

treize − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.