logo-mini
Air France

Le PDG d’Air France-KLM quittera son poste cet été


Partager

Air France

Alexandre de Juniac, 53 ans, va partir cet été de la compagnie aérienne pour rejoindre l’IATA l’association internationale du transport aérien.

Le mandat du PDG d’Air France-KLM, avait pourtant été renouvelé en mai dernier.

Polytechnicien et énarque, ancien de chez Thalès, puis directeur de Christine Lagarde à Bercy, Alexandre de Juniac est arrivé en 2011 au sein de la compagnie aérienne où il a succédé à Jean Cyril Spinetta et où il a réussi un vaste plan de redressement et réduction des coûts.

Cure d’austérité et suppressions massives de postes d’emplois, d’un côté,  et investissements de l’autre, un milliard d’euros ont été dédiés à la qualité de service d’Air France: nouvelles cabines premières et business, salons VIP revus et réaménagés, et formations plus pointues des hôtesses et des stewards avec l’objectif de mieux résister à la concurrence des compagnies d’Asie et du Moyen Orient sur le segment long courriers.

Le deuxième plan stratégique s’est lui opéré dans un climat social très tendu, avec les pilotes et les syndicats.

Le bilan du patron d’Air France _KLM est donc positif côté chiffres ; puisque le groupe est repassé dans le vert.

Mais ce bilan est nuancé par les tensions sociales internes, causées par la pression sur la productivité.

Nombre d’analystes et experts du secteur soulignent aussi que le groupe n’a pas réussi à combler l’écart de compétitivité par rapport aux autres compagnies européennes comme Lufthansa et British Airways.

Le successeur d’Alexandre de Juniac sera désigné par les actionnaires et l’Etat français qui détient on le rappelle 16% du capital.


Poster un Commentaire

onze + 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.