logo-mini

Paris : le Sommet du Luxe et de la Création reporté ainsi que d’autres évènements


Partager

Suite aux attentats de vendredi et à l’assaut de Saint Denis, et par mesure de sécurité : plusieurs événements internationaux sont reportés.

C’est le cas de la 14ème édition du Sommet du Luxe et de la Création qui devait se tenir dans la ville lumière le 23 novembre. Un événement annuel qui réunit décideurs économiques du luxe, leaders d’opinion et experts du secteur.

L’édition comptait parmi ses intervenants; de hauts dirigeants du N°2 mondial du luxe, le groupe horloger suisse Richemont propriétaire de Cartier, Jaeger Lecoultre et Piaget entre autres.

En raison des attentats, les organisateurs du sommet parisien du luxe et de la création ont préféré le reporter au 1er février 2016.

Une conférence sur le luxe organisée par le New York Times à Versailles devrait également être reportée au printemps prochain.

La 19ème édition de la Foire Paris Photo qui avait débutée au Grand Palais a été fermée sur décision du ministère de la culture. Elle devait accueillir près de 15 000 visiteurs ce week-end.

Le Salon de l’étudiant à Paris a également été reporté.

 

Le CAC 40 en baisse. Tourisme, luxe et aérien en chute après les attentats 

Les valeurs liées au tourisme sont sous pression, comme celle du luxe dans la mesure où la majorité des achats de produits haut de gamme sont le fait de clients étrangers, et notamment asiatiques.

À la bourse de Paris, les groupes français Accor, Air France-KLM Eurotunnel reculent nettement.

En baisse aussi mais plus atténuée, les actions d’LVMH, le N°1 mondial du luxe et L’Oréal, N°1 mondial du secteur des cosmétiques.

Les actions liées au tourisme et au luxe sont particulièrement touchées, tandis que les valeurs refuges comme l’or et le dollar progressent.

 

Déjà 40% des réservations d’hôtels annulées cette semaine. 

Les opérateurs économiques des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et du luxe français et parisien, prévoient des temps difficiles en raison des attentats qui ont frappé la ville lumière.

Déjà, les hôtels parisiens ont enregistré un nombre important d’annulations pour la période de décembre et des fêtes de fin d’année, une période de haute saison, essentielle dans le chiffre d’affaires du secteur de l’hôtellerie-gastronomie.

Le gouvernement français a annoncé des mesures de soutien aux hôteliers parisiens en difficulté.

La BPI, la Banque Publique d’investissements auprès de laquelle plus d’un tiers des hôtels sont endettés, a décidé de suspendre pour 6 mois les échéances de ses crédits accordés aux hôtels parisiens.

Cette semaine à paris, 40% des réservations ont été annulées selon la profession.


Poster un Commentaire

18 − treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.