logo-mini
élus

Comment mesurer la performance de nos élus ?


Partager

élus

Les invités : Hakima Fasly, Parlementaire du Parti de la Justice et du Développement et Membre de la Commission des Finances et du Développement Economique à la Chambre des Représentants, Mehdi Mezouari, Député de l’Union Socialiste des Forces Populaire et Membre de la Commission des Finances et du Développement Economique à la Chambre des Représentants et Ahmed Benboujida, Elu RNI au Conseil de la Ville de Casablanca et Président de  la Commission permanente des services publics, des prestations et du patrimoine au Conseil de la ville de Casablanca

À l’approche des élections législatives et plus généralement à l’approche de chaque échéance électorale, se pose la question des élus, leur rôle et leur efficacité. Si bien que c’est cette relation de confiance qui est bien des fois centrale et déterminante et est à l’origine de taux d’abstention à chaque fois dépassant l’entendement qui est, souvent aussi et à tort, associé à un manque d’intérêt pour la chose publique et politique.

La mission d’un élu, en tout cas, celle pour laquelle il se voit offrir la confiance du citoyen, est suprême. Elle est de servir les citoyens, mettre à leur disposition les services publics nécessaires à leur vie et à leur épanouissement. Une meilleure santé, une meilleure justice, une meilleure éducation.

Mais la performance des élus est beaucoup de fois pointée du doigt et critiquée pour ne pas être à la hauteur des attentes des citoyens mais aussi et surtout pas à la hauteur de leurs promesses en période électorale.

Dès lors, il devient nécessaire de pouvoir objectivement mesurer la performance des élus. Une mesure objective par des outils qui ne laissent pas de place au commentaire gratuit ni à l’appréciation subjective.

Au Canada, le maire d’une municipalité avait émis une proposition assez originale et qui mérite au moins la réflexion. Il avait en effet proposé que les élus soient rémunérés en fonction de leur performance. Dans la pratique, cela reviendrait à ce que les élus aient un salaire de base, ensuite que des bonus soient payés ou pas, suivant la décision d’un comité associé à la Direction Générale qui détermine si les engagements des élus sont tenus, peu, ou pas.

Une proposition qui, si elle avait eu beaucoup de soutiens, a eu aussi beaucoup de détracteurs qui arguaient notamment qu’il ne revient qu’au citoyen de juger la performance des élus.

Dans ce sens, sur quels critères les élus doivent-ils être évalués et de quels outils dispose le citoyen pour le faire ?

A priori, un citoyen a besoin d’être écouté et respecté, qu’en est-il en réalité ? Un citoyen se plaint beaucoup de fois de l’action de l’administration qu’il perçoit non pas comme un prestataire de services mais comme un adversaire qui ne travaille pas dans l’intérêt du citoyen, comment en sommes-nous arrivés là ? Un citoyen a besoin de comprendre pourquoi il paie des impôts et surtout de voir leur impact sur son quotidien, comment y arriver ? Que font les élus en ce sens ? Avons-nous les élus que nous méritons ? C’est le débat que nous ouvrons avec nos invités cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

18 − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.