logo-mini
Chine

Le Maroc : une voie royale pour la Chine


Partager

Chine

Lors de cette visite officielle du Souverain, ce sont d’importantes conventions stratégiques qui devraient être signées entre les deux pays. Il est surtout prévu de parapher un traité de libre-échange.

Cela fait plusieurs mois maintenant que le Maroc a mis en place une véritable stratégie à destination de la Chine, depuis le premier sommet sino-africain des entrepreneurs organisé à Marrakech en novembre dernier.

À l’époque, le ministre marocain de l’Industrie n’avait pas caché ces nouvelles ambitions.

Les échanges entre les deux pays ont progressé ces dernières années, mais selon Jeune Afrique restent 3 fois inférieurs à ceux entre Alger et Pékin, avec une balance commerciale largement déficitaire pour le Royaume.

En 2014, par exemple, ces échanges ont atteint 27 milliards de dirhams, à fin novembre de l’année dernière, le volume des importations et exportations avoisinait près de 28 milliards de dirhams et un peu plus de 2 milliards.

Le Maroc importe de la Chine des voitures, des tissus, de l’électroménager et du thé….Côté chinois, on importe du Maroc des engrais, des minerais de plomb, de zinc et de manganèse par exemple.

Pour les investissements, le tableau n’est pas non plus très reluisant….entre 2009 et 2013, les investissements directs chinois dans le pays n’ont représenté qu’un peu plus 63 millions et demi de dirhams, soit près de 13 millions de dirhams par an seulement.

Par ailleurs, lors de cette visite, le Souverain devrait avoir des entretiens avec Xi Ji Ping.

Cette visite, après celle en Inde, confirme en tout cas les contours de la nouvelle politique étrangère du Maroc.


Poster un Commentaire

19 + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.