logo-mini
Kris Kobach

Le Maroc pourrait-il faire partie des 25 pays dans le collimateur de Donald Trump?


Partager

Kris Kobach

C’est une photo qui a fait le tour du web, publiée par l’agence AP. On y voit Donald Trump aux côtés d’un certain Kris Kobach, Secrétaire d’État du Kansas.

Pourquoi cette photo a-t-elle fait le buzz ? C’est parce que ce Kris Kobach, pressenti pour faire partie de l’administration Trump, aurait laissé paraître, par inadvertance nous explique-t-on, la première page de documents censés être confidentiels. En grossissant le document, il apparaitrait certaines volontés et mesures qui pourraient être prises dès le début du mandat de Trump.

Exemple, Kris Kobach appelle au rétablissement du NSEERS, un programme qu’il avait aidé à mettre au point après les attentats du 11 septembre. Il permettait aux autorités américaines d’interroger et d’enregistrer les empreintes digitales de personnes originaires de 25 pays jugés « à risque élevé ». Il permettait également de stocker les informations à propos de résidents américains âgés de plus de 16 ans originaires de ces mêmes pays. Le programme avait été abandonné en 2011, jugé « redondant » par le département de la Sécurité intérieure. Dans le document présenté à Donald Trump, Kris Kobach appelle à «poser des questions sur la charia, le jihad, l’égalité entre hommes et femmes, la Constitution américaine». Le document demande aussi la fin de l’accueil de réfugiés syriens aux États-Unis, où plus de 10 000 ressortissants ont trouvé refuge.


Poster un Commentaire

dix + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.