logo-mini
Lamjarred

Maroc : peut-on demander à une star de ne pas violer les femmes?


Partager

Lamjarred

C’est le fait divers qui déchaîne les passions depuis presque une semaine.

Saad Lamjarred, le chanteur marocain de la musique Khaliji avec « touche marocaine », vous le savez tous,  devait se produire samedi soir dernier en concert à Paris. Un concert qui n’aura jamais eu lieu, car le célèbre chanteur a été inculpé en France. Il est soupçonné d’avoir agressé sexuellement une jeune femme de 20 ans dans la nuit de mardi à mercredi dernier et surtout ce n’est pas la première fois que l’artiste se retrouve dans une affaire de ce genre. Il risque en effet 25 ans de prison pour une histoire similaire en 2010, aux États-Unis.

Immédiatement après l’annonce de son incarcération, de nombreux fans se sont mobilisés en faveur du chanteur.

Le hashtag je suis Saad Lamjarred est apparu vendredi soir dernier, sur les réseaux sociaux, des fans qui se sont dits sous le choc et ne veulent pas croire en sa culpabilité. Les uns crient au complot, les autres n’hésitent pas à mettre en cause la victime qui je cite « n’a rien à faire de sa vie », en référence à la jeune femme qui a déposé plainte et affirme avoir été agressée dans la chambre d’hôtel du chanteur. Certains ont même remplacé leur photo de profil par celle de l’artiste ou « Je suis Lamjarred » sur un fond carré noir. Des personnalités lui ont aussi apporté leur soutien, artistes ou célèbres acteurs de cinéma. Mais le hashtag est aussi repris par ceux qui trouvent que les fans vont trop loin.


Poster un Commentaire

11 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.