logo-mini
Afrique

Le Maroc, de retour au sein de sa famille, pour une Afrique forte et émancipée


Partager

Afrique

C’était sans doute le moment le plus attendu de ce 28ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement africains sous la coupole de l’Union africaine à Addis-Abeba. Le Roi Mohamed VI a prononcé hier un discours, marquant ainsi le retour du Royaume au sein de l’organisation.

« Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence ! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé ! L’Afrique est Mon Continent, et Ma maison. Je rentre enfin chez Moi, et vous retrouve avec Bonheur. Vous M’avez tous manqué ». C’est avec cette phrase que le souverain a débuté hier son allocution. Par la suite, toujours devant les chefs d’Etat et de gouvernement africains, le Roi a estimé que le retrait du Maroc de l’OUA à l’époque était nécessaire, avant de revenir ensuite sur les différents accords  signés par le Royaume avec les différents pays africains depuis 2000, précisant que leur nombre a doublé en comparaison avec la période entre 1956 et le début des années 2000. Le projet du gazoduc avec le Nigéria et l’aide à l’agriculture africaine ont également figuré dans les axes de ce discours.

Sur le volet politique, le Souverain a évoqué l’aide à la sécurité et à la stabilité de l’Afrique et l’aide du Maroc pour un vrai leadership du continent africain. Enfin le roi Mohamed VI a insisté sur l’importance de faire revivre l’Union maghrébine. Pour lui, la flamme de l’UMA s’est éteinte car la foi des intérêts communs a disparu.


Poster un Commentaire

sept − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.