logo-mini
nutrition

Manger sainement… et si notre vie en dépendait ?


Partager

nutrition

Les invités

• Karim Ouali, médecin nutritionniste naturopathe

• Farid Lahlal, chef du service vétérinaire de l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires à Mohammedia

• Sabah Benjelloun, experte en nutrition de santé publique

• Slim Kebbaj, président du groupe La Vie Claire – Distribio

• Abdellatif Bour, président de la Société Marocaine de Nutrition

• Hadi Belghiti, médecin nutritionniste

Édito

La santé est dans l’assiette, cela est convenu. Il existe, en effet, et ceci n’est plus à prouver, des liens très étroits entre la nutrition et la santé. Une alimentation saine et équilibrée serait la clé pour une croissance normale mais aussi pour le maintien de l’immunité, pour favoriser la fertilité et pour assurer un bon fonctionnement du système cérébral et cognitif, entre autres. Ainsi, par ailleurs, est-il de plus en plus prouvé que plusieurs maladies peuvent être causées par une mauvaise alimentation. Les maladies cardiovasculaires notamment mais aussi quelques cancers, le diabète ou encore l’obésité.

L’alimentation est à double tranchant. Elle peut augmenter le risque de développer certaines maladies, comme elle peut avoir une action préventive contre bien d’autres pathologies, inflammations ou infections. Les médecins et spécialistes redoublent ainsi de recommandations nutritionnelles pour sensibiliser à la consommation de certains aliments, des fruits, des légumes, certaines viandes, quelques modes de cuisson plutôt que d’autres, certains sucres et pas d’autres, etc.

Mais ces mêmes spécialistes, il est à noter, ne sont pas toujours d’accord sur certaines catégories de produits alimentaires. Les produits laitiers, par exemple, quand ils sont proscrits par certains, sont plébiscités par d’autres. Les viandes rouges aussi dans ce cas de figure. Les huiles, le beurre, mais pas que. Alors que faut-il consommer, que faut-il bannir de notre assiette, de quelle manière et en quelle quantité ? Nous en débattrons avec nos invités.

Autre point essentiel de notre débat, la transformation des aliments. Car une pomme, n’aura pas la même valeur nutritive et les mêmes vertus alimentaires selon qu’elle soit consommée crue, cuite, en jus ou sous une autre forme. Une viande n’aura ni les mêmes bienfaits ni les mêmes méfaits sur la santé selon qu’elle soit grillée, cuite à la vapeur ou frite. Une sardine fraîche, et une sardine en conserve, ce n’est pas pareil non plus, et la liste des exemples est trop longue pour être exhaustive,  nous aurons les avis et recommandations de nos invités.

Qu’en est-il enfin de la sensibilisation à une alimentation saine et équilibrée ? Quel rôle pour les médecins et nutritionnistes ? Quel rôle pour les médias ? Pouvons-nous, aujourd’hui, avec le mode de vie qui est le nôtre, et les procédés industriels et agroalimentaires qui sont les nôtres, espérer une alimentation saine à 100% et sans danger aucun pour  notre santé ? C’est le débat que nous ouvrons cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

vingt − 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.