logo-mini
Fadila El Gadi

La maison Fadila El Gadi inaugure sa deuxième boutique à Marrakech, Passage des Arts à Guéliz


Partager

Fadila El Gadi

Un espace aux codes esthétiques parisiens, façade épurée mais chic et détails haute couture.

Un carrelage au point de Fès, que la créatrice a dessiné elle-même et fait réaliser à Marrakech, des rideaux brodés pour l’espace essayages, et des pièces vintages, un lustre italien des années 60, chiné chez un antiquaire, miroirs et portants réalisés sur-mesure et reflétant l’ADN de la griffe.

« Ma boutique, avant même le premier vêtement, c’est aussi ma création. » explique la créatrice.

Côté nouvelle collection Fadila El Gadi : une ligne où le noir et blanc dominent les tonalités or et vert olive.

Déclinaisons : le masculin féminin avec des lignes douces. Pantalons hauts et robes en soie, vestes et manteaux en cachemire.

La broderie s’impose, obsessionnelle sur toute la collection et emblématique de la griffe. On vous en parlait, la créatrice a fondé une école de broderie à Salé pour préserver ce patrimoine et encourager la créativité.


Poster un Commentaire

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.