logo-mini
Barack Obama

La Maison Blanche voit-elle la Russie partout ?


Partager

Barack Obama

Le président américain, Barack Obama, a affirmé vendredi avoir demandé directement en septembre à son homologue russe Vladimir Poutine de « cesser » les cyberattaques, le menaçant de « conséquences sérieuses s’il ne le faisait pas ».

Revenant sur les piratages informatiques qui auraient visé les démocrates et perturbé la présidentielle américaine, Barack Obama a assuré qu’il s’était inquiété de leur impact potentiel sur le vote. Concernant les responsabilités, Barack Obama a directement visé son homologue russe, Vladimir Poutine : « pas grand chose ne se passe en Russie sans l’aval de Vladimir Poutine » avait-il déclaré.

Les deux opérations de piratages dans lesquelles seraient impliqués les services russes concernent des mails du comité national démocrate, plus haute instance du parti d’Hillary Clinton, et qui avaient été révélés cet été, et le piratage supposé également des mails de John Podesta, le directeur de campagne de la candidate, publiés en octobre.


Poster un Commentaire

quatre × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.