logo-mini
alimentation

Quel lien entre l’alimentation et le cancer?


Partager

alimentation

Les invités : Jaafar Haikal, Epidémiologiste et Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé à l’UIC, Sabah Benjelloun, Experte en nutrition de santé publique, Bouazza Kharrati, Président de la Fédération Marocaine des Associations de droit des consommateurs et Ahmed Essadki, Président de l’Association des Experts Africains de Sécurité Sanitaire des produits alimentaires.

L’influence de l’alimentation sur les risques de développement d’un cancer n’est pratiquement plus à prouver. C’est ainsi que la question à laquelle tentent de répondre les recherches désormais n’est plus de savoir si oui ou non une mauvaise alimentation est susceptible d’augmenter le risque de cancer, mais de savoir avec le plus d’exactitude possible, quels aliments sont directement à pointer du doigt. Dans ce sens, le rapport de l’Agence Cancer de l’Organisation mondiale de la santé vient en quelque sorte confirmer ce qui était déjà une quasi-certitude pour beaucoup, à savoir le lien direct entre la consommation des viandes rouges et l’apparition de certains cancers.

Les viandes rouges regroupent notamment le bœuf, le veau, l’agneau, le cheval et la chèvre. Et bien qu’elles soient reconnues pour leur apport nutritionnel intéressant notamment en termes de protéines, il est pratiquement certain aujourd’hui que la consommation excessive de viandes rouges peut être directement responsable du développement de certains cancers comme le cancer colorectal.  Les viandes rouges mais également les viandes transformées (le jambon, le bacon, les viandes froides, fumées, séchées et les charcuteries).

Un récent rapport du Centre International de recherche sur le Cancer va dans le même sens. Il affirme que le risque augmente de 17 % pour chaque 100 g de viande rouge consommée par jour et de 18 % pour chaque 50 g de viandes transformées consommées chaque jour.

Le lien direct entre la consommation des viandes rouges et transformées et l’apparition des cancers serait à chercher, entre autres, dans les conservateurs ajoutés aux viandes transformées pour prolonger leur durée de conservation. Une autre hypothèse stipule que le fer contenu dans les viandes rouges causerait la production de substances toxiques pour l’organisme et probablement cancérigènes. Soit un ensemble de facteurs sur lesquels, nous consommateurs, n’avons pas forcément la main et sommes-nous censés en avoir connaissance déjà ? Alors que faire ? La viande rouge a-t-elle sa place dans une alimentation saine ou faut-il tout simplement la proscrire ?

Si l’apparition du cancer peut apparaître comme une fatalité, ce qui est sûr c’est que l’alimentation fait partie des comportements sur lesquels on peut agir pour accroître la prévention des cancers. Des études ont montré que 70% des causes de cancers seraient dues à des facteurs sur lesquels nous avons une action directe. Il est estimé par ailleurs que 30% des cancers sont liés au régime alimentaire. Quel régime alimentaire faut-il adopter ? Existe-t-il une alimentation anti-cancer ? Quel est le vrai du faux, du lien entre alimentation et cancer ?


Poster un Commentaire

10 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.