logo-mini
Alep

L’égocentrisme des grandes puissances tue les enfants d’Alep


Partager

Alep

Dans le dossier syrien, à Paris, une centaine de personnes a manifesté samedi dernier devant l’ambassade de Russie pour dénoncer les bombardements russes et syriens sur Alep et l’indifférence des pays occidentaux.

Sur le plan de la diplomatie, les grandes puissances n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord. Les tensions croissent entre les États-Unis, qui soutiennent les rebelles, et la Russie, alliée de Damas, qui prévient que rien ne l’arrêtera. Les dirigeants continuent de condamner et de dénoncer. Des paroles en tout cas qui ne sauvent malheureusement pas les enfants de la Syrie des pluies de bombes quotidiennes. Tout le tapage médiatique et les concertations entre pays sont stériles, aujourd’hui Alep se retrouve isolée face à l’indifférence du monde.


Poster un Commentaire

5 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.