logo-mini
Kenya

Kenya, une démocratie factice


Partager

Kenya

Une crise politique depuis l’annulation de la réélection de Kenyatta par la Cour Suprême en août dernier. Le candidat de l’opposition kényane, Raila Odinga, a annoncé mardi qu’il se retirait de l’élection présidentielle du 26 octobre. La décision d’Odinga prolonge l’incertitude politique dans laquelle le Kenya, première économie d’Afrique de l’Est, est plongé depuis plus de deux mois.

Uhuru Kenyatta a déclaré que le vote aurait lieu malgré le retrait de son adversaire. Hier, le Parlement kényan a adopté un amendement à la loi électorale spécifiant que le retrait d’un candidat qualifié pour le second tour d’une élection présidentielle entraînait automatiquement la victoire de l’autre. L’opposition a vivement dénoncé le dépôt et boycotté le vote.


Poster un Commentaire

17 − 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.