logo-mini
réseaux sociaux

Insultes sur les réseaux sociaux : blanc-seing donné à toutes les haines


Partager

réseaux sociaux

On s’intéresse à ces journalistes, ou actrices associatives qui paient le prix de leurs dénonciations et de leur engagement pour la cause des femmes.

En France, par exemple, la journaliste Nadia Daam, chroniqueuse à Europe 1 reçoit actuellement des menaces de mort, de viol et même des menaces sur son enfant sur les réseaux sociaux. Des menaces qui interviennent à la suite d’une chronique où la journaliste évoquait le sabotage du numéro « anti-relou », mis à disposition des victimes des harcèlements de rue. Elle raconte comment les deux militants à l’initiative de ce numéro, qui fait écouter aux harceleurs un message dissuasif, ont été victimes d’une cyberattaque qui les a contraints à fermer la ligne.

En Egypte, c’est une présentatrice égyptienne, Doaa Salah qui a été condamnée à 3 ans de prison pour avoir parlé de grossesse hors mariage. Elle a été reconnue coupable d’incitation à la débauche par un tribunal du Caire.


Poster un Commentaire

dix-huit + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.