logo-mini
Russie

Hooliganisme à l’Euro : la Russie est-elle prête pour le Mondial 2018?


Partager

Russie

Un événement sportif tel que l’Euro peut-il conduire à un incident diplomatique ? En tout cas, devant les parlementaires, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a fustigé les autorités françaises. Furieux, il a même convoqué l’ambassadeur de France à Moscou.

La pilule qui ne passe pas : l’arrestation de 43 supporters russes par la police française, après des bagarres à Marseille, en marge d’un match de l’Euro opposant la Russie à l’Angleterre. Si vingt personnes ont été relâchées, trois autres ont été jugées en comparution immédiate à Marseille. Des peines de un à deux ans de prison ferme et des interdictions du territoire français contre trois supporteurs russes ont été prononcés. Enfin, vingt personnes devraient être reconduites à la frontière aujourd’hui. Pour les autorités russes, l’attisement des sentiments antirusses est susceptible d’aggraver considérablement l’atmosphère des relations franco-russes.

Autre signe que ces faits d’hooliganisme sont pris en considération au sommet. Vladimir Poutine a réuni son conseil de sécurité afin de tirer les leçons des problèmes pendant l’Euro, dans la perspective du Mondial de football, qui doit se tenir en 2018 en Russie. La Russie qui doit impérativement lutter contre la violence et le racisme de ses supporters.


Poster un Commentaire

17 − dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.