logo-mini
Angela Merkel

Le Groupe des 7 est-il plus hétérogène que jamais ?


Partager

Angela Merkel

Selon le Monde, Angela Merkel estime que les Européens, doivent prendre en main leur propre destin, est-ce un coup dur à la mondialisation ? « Les temps où nous pouvions totalement nous reposer sur d’autres sont en partie révolus. Je l’ai vécu ces derniers jours ». Tels sont les mots lancés par Angela Merkel, dimanche 28 mai, au lendemain du délicat sommet du G7 à Taormina, miné par les désaccords avec Donald Trump : « Nous, les Européens, nous devons vraiment prendre en main notre propre destin ».

Selon le Monde, ces mots ont largement été compris comme une constatation pragmatique, presque amère, d’une situation nouvelle : Angela Merkel juge qu’il est désormais difficile de compter sur le traditionnel allié américain, ou sur le Royaume-Uni post-Brexit, dans la coopération internationale. Le sommet du G7 en Sicile qui s’est achevé sans résultat tangible, a été jugé catastrophique par les membres de la délégation allemande.


Poster un Commentaire

deux + un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.