logo-mini
fassie

La gastronomie fassie… toute une histoire


Partager

fassie

Récemment, en juin 2016, Fès a été classée dans le top 16 des meilleures villes gastronomiques au Monde. Celle-ci a été placée en effet au 15ème rang précisément par le site anglais The Telegraph, juste devant la ville de Chengdu en Chine.

Ne tarissant pas d’éloges sur la cuisine Fassie, le média britannique précisait que celle-ci offrait un goût unique au Maroc, plus qu’à Marrakech… et que la ville permettait de se régaler dans de nombreux endroits, de prendre même des cours de cuisine pour apprendre des plats typiquement marocains comme la Harira, le baghrir, ou encore les tajines…

Le site britannique n’a pas manqué non plus de recommander des adresses de restaurants incontournables, où l’on peut se délecter d’un menu riche et traditionnel, mêlant salades, tajines et couscous…

En figurant dans un tel classement, et rivalisant avec les merveilleuses saveurs de la planète, à savoir de Tokyo, Londres, Jaipur, New York, Mendoza, Bologne, Lyon, La Nouvelle-Orléans, Bangkok, Barcelone, Singapour, Copenhague ou encore Lima… la gastronomie de Fès, confirme encore une fois ce que l’on dit souvent d’elle, « qu’elle fait de la gastronomie une philosophie ! ».

Créée en 808, la ville impériale a été le carrefour de nombreuses civilisations, venant de la Méditerranée et de l’Atlantique. Elle a accueilli des Juifs andalous, réfugiés de Cordoue et des familles d’artisans et commerçants, expulsés de Kerouan en Tunisie, et devient ainsi la gardienne des traditions et de la mémoire hispano-arabe. Peu à peu, Fès, la belle médiévale, s’ouvre au monde et devient un lieu extraordinaire de brassage culturel et religieux!

On y trouve jusqu’ici des trésors aux origines diverses, influencés justement par les nombreux échanges et les rencontres de peuples auxquels elle a été témoin.

Qu’il s’agisse de musique, de style vestimentaire ou de gastronomie, on vit ici un véritable melting-pot culturel. Un métissage qui se ressent, se savoure et se déguste à coup de fourchette !

En consacrant un long article sur les différentes cuisines régionales du Maroc, le site marocain Dafina nous dit que « Fès, l’ancienne capitale du Maroc, a conservé le prestige d’une cuisine marocaine des grandes occasions et où recevoir est tout un art … »… Une cuisine « caractérisée par l’association du salé-sucré, l’usage de fruits et de légumes, l’emploi codifié d’épices et de condiments tels que le cumin, la cannelle, le piment doux, le gingembre, le poivre, le persil, la coriandre… Des ingrédients que l’on retrouve notamment dans la pastilla, une invention locale…

Bref, si vous partez à Fès, ne manquez surtout de déguster son savoureux pain  tout droit sorti du four traditionnel, et laissez-vous tenter par le plus connu des tajines Fassis : « le Poulet sucré aux pruneaux ». Un vrai régal !


Poster un Commentaire

19 + 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.