logo-mini
FGD

Le FGD après les élections : la période de doutes


Partager

FGD

Elle a suscité l’espoir des jeunes marocains durant la campagne électorale, et elle a eu un succès plutôt relatif. Mais aujourd’hui, la FGD semble traverser une période de doute.

Des rumeurs ont circulé au sujet du départ du Congrès National Ittihadi de la Fédération, celles-ci ont été démenties par la suite ; seul le Secrétaire Général, Abdeslam Laaziz a gelé sa participation. Nabila Mounib, Secrétaire Générale du PSU et figure principale de la FGD, a créé la polémique en refusant de rencontrer Abdellilah Benkirane. Omar Balafrej, nouveau député à Rabat, joue lui sur sa communication et fait tout pour tenir ses promesses électorales.


Poster un Commentaire

9 − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.