logo-mini
FBI

FBI vs Apple : ces marocains qui en débattent 


Partager

FBI

Les invités : Jean Zaganiaris, Sociologue et enseignant chercheur à l’EGE Rabat, Abdelkhaleq Zyne, Consultant en stratégie digitale des entreprises, Anis Houcine, Secrétaire général de la Commission Nationale de Contrôle de Protection des Données à Caractère Personnel et Youssef Bentaleb, Président du Centre Marocain de Recherches Polytechniques et d’Innovation

C’est une histoire comme celles dont seuls les États-Unis ont le secret. Elle oppose depuis plusieurs semaines le FBI américain aux patrons du secteur des nouvelles technologies. Tout a commencé en décembre 2015 quand un couple d’américains, ayant prêté allégeance à Daesh, a attaqué un centre de gestion des services aux handicapés. Bilan de l’attaque : 14 morts. Des informations clés se trouveraient dans leur Iphone qui se trouve être verrouillé et ne peut être déverrouillé que par son propriétaire ; impossible puisque celui-ci n’est plus. Le FBI demande de l’aide à Apple qui refuse obstinément avançant l’argument de la protection des données personnelles. Alors faut-il ou ne faut-il pas qu’Apple déverrouille l’Iphone en question ? Là est la question. Une question qui divise le monde des nouvelles technologies mais aussi les politiques qui n’ont pas manqué de l’intégrer à leurs débats de campagne.

Mais le débat est encore plus large. Il s’agit en effet de poser la question de la limite, s’il doit y en avoir, de la protection des données privées. À quel moment et dans quelles circonstances les gouvernements, notamment, peuvent-ils avoir accès à des données classées personnelles ? Quel est l’équilibre à instaurer ? Et par ailleurs faut-il généraliser ou traiter au cas par cas, auquel cas, qui doit trancher ?

Si le débat fait rage aux États-Unis, cet après-midi nous ramenons le débat chez nous au Maroc. Si le Maroc s’est doté d’une loi relative à la protection des données personnelles, il s’est en même temps doté d’une CNDP, une Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données ; une sorte de garde-fou pour s’assurer du respect de la loi. Comment se passent les choses sur le terrain ? Quelles réalisations, quelles limites et quelles pistes d’amélioration ? C’est notre débat avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

dix-huit − 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.