logo-mini
El Mostafa Rezrazi

« Il faut surtout éviter de régler ses comptes avec l’islam sous prétexte de lutte contre le terrorisme » selon le Professeur El Mostafa Rezrazi


Partager

El Mostafa Rezrazi

On s’intéresse ce matin au processus de radicalisation et de recrutement des filières terroristes, « La guerre contre le terrorisme et l’expérience de coopération sécuritaire Maroc-Union Européenne ».

C’est d’ailleurs l’intitulé du nouvel ouvrage que vient de publier à Tokyo, en langue japonaise, le Groupe de recherche international des études trans-régionales et des zones émergentes. Coécrit par notre invité de ce matin, le professeur El Mostafa Rezrazi qu’on va saluer dans un instant et deux professeurs japonais, ce livre jette la lumière sur les efforts du Maroc pour combattre le terrorisme et l’extrémisme, à travers le suivi du phénomène de « violence djihadiste » depuis la moitié des années 80 jusqu’à l’émergence de l’organisation terroriste dite « Daech ».

Pour en parler : El Mostafa Rezrazi, spécialiste en études stratégiques et gestion des crises dans des universités japonaises et marocaines et psychologue clinicien. Il travaille sur le phénomène de la radicalisation  depuis 1995. En 2014, il a obtenu sa deuxième thèse de doctorat en psychopathologie clinique sur les dynamiques psychologiques chez les djihadistes suicidaires. Entre 2015 et 2017, il publie un livre sur la lutte contre le terrorisme au Maroc et la coopération sécuritaire Maroc-Europe en arabe, français, anglais, espagnol et japonais.


Poster un Commentaire

trois × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.