logo-mini
Cartier

«Il faut redéfinir et clarifier la ligne de Cartier» déclare le nouveau patron de la griffe, Cyrille Vigneron


Partager

Cartier

Comme l’ensemble de l’horlogerie helvétique, Cartier, première marque du groupe Richemont en termes de chiffre d’affaires, est confrontée à la baisse de la demande en Asie et a dû procéder à des licenciements dans ses ateliers suisses.

Pour Cyrille Vigneron, la griffe doit se recentrer sur son cœur de métier.

Six mois tout juste après son entrée en fonction, il explique dans une interview au média suisse Le Temps, je cite « Ces dernières années, Cartier a voulu être fort partout: à la fois dans l’horlogerie féminine et masculine, par exemple, ou en termes de positionnement technique. Certaines montres, je ne dirai pas lesquelles, n’étaient pas assez « Cartier ». Et je crois que si l’on veut être sur tous les fronts, on finit par être confus. »


Poster un Commentaire

deux × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.