logo-mini
éducation

Faisons-nous de l’éducation une réelle priorité ?


Partager

éducation

Avant le vote sur le projet de Loi de finances 2017, qui comme on vous le disait hier, est passé à la majorité vendredi dernier, Omar Balafrej, député à la première Chambre de la FGD, a déposé plusieurs amendements au projet, dont cette proposition : le transfert de 4% du budget de fonctionnement des différents ministères au secteur de l’éducation. Dans un discours prononcé en plénière, il a notamment déclaré vouloir faire de l’éducation une priorité au Maroc. Sauf que sa proposition n’a obtenu que deux voix en sa faveur, la sienne, et celle de son collègue Mustapha Chennaoui.


Poster un Commentaire

2 × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.