logo-mini
Tunisie

Que peut faire la Tunisie pour sauvegarder son tourisme?


Partager

Tunisie

On rappelle que 7% du PIB de la Tunisie est directement généré par le secteur du tourisme, dont les recettes ont chuté d’un tiers en 2015, avec des arrivées en baisse de 50%.

Conséquence directe des attaques du musée du Bardo, à Tunis, ou 21 étrangers et un policier ont été tués le 18 mars, et de Sousse, ou 38 personnes dont 30 Britanniques ont été abattus sur une plage et dans un hôtel le 26 juin.

Déserté par les voyageurs étrangers depuis ces attentats, le pays du jasmin ne désespère pas et se lance dans une reconquête des Tour opérateurs européens, avec l’espoir de sauver sa saison estivale.

«C’est le bon moment pour rencontrer les professionnels du tourisme en France et pour reprendre une démarche de communication sincère», a déclaré à l’AFP Abdellatif Hamam, directeur de l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT).

Il a également déclaré suite aux échanges avec les professionnels du voyage «ils ont toujours gagné de l’argent sur cette destination» et ils restent convaincus qu’«il y a du business à faire» dans ce pays.

Mais «cette année la demande va s’exprimer de façon tardive», a t-il encore ajouté.

Au programme de l’offensive de charme opérée par la Tunisie, fin mai, des voyages de journalistes et experts du voyage pour constater sur place l’amélioration de la situation sécuritaire et des infrastructures touristiques.

Sont prévus également une campagne de communication auprès du grand public et des éductours pour une centaine d’agents de voyages français.

Le mois dernier, la Tunisie a également reçu plus de 400 agents de voyage russes à Djerba, et d’autres sont déjà programmés à Hammamet et à Sousse.


Poster un Commentaire

10 + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.