logo-mini
revenge porn

Facebook et le « revenge porn » :  » l’imbécilisme généralisé « , selon Driss Jaydane


Partager

revenge porn

Le réseau social Facebook, teste actuellement en Australie une nouvelle méthode pour lutter contre le «revenge porn», cette pratique qui consiste à mettre en ligne des photos intimes de personnes non consentantes : le réseau social propose ainsi à ses membres d’envoyer directement leurs photos intimes avant qu’elles ne puissent être diffusées en ligne à leur insu par une tierce personne en quête de revanche.

Les internautes concernés devront dans un premier temps entrer en contact avec la eSafety Commission, la Commission australienne pour la sécurité informatique. Facebook se chargera ensuite d’associer une empreinte numérique à ces images potentiellement compromettantes. Cette même empreinte sera stockée par le réseau social pour empêcher tout utilisateur de Facebook de diffuser le cliché correspondant sur le réseau, Messenger et Instagram.


Poster un Commentaire

2 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.