logo-mini
préscolaire

Comment établir les bases d’un préscolaire fructueux ?


Partager

préscolaire

Omar Azziman, Président du Conseil Supérieur de l’Éducation et de la Formation, et artisan de la vision stratégique pour la réforme de l’école marocaine 2015-2030, avait relevé que la réalisation de l’égalité des chances requiert, entre autres, de rendre l’enseignement préscolaire obligatoire. Aussi, comment établir les bases d’un préscolaire fructueux au Maroc ? C’est la question sur laquelle nous nous penchons ce matin.

La semaine dernière, nous avions évoqué ici même avec la fondation Zakoura comment chacun d’entre nous pourrait contribuer à faire que le préscolaire se généralise. Début mai, Mohammed Hassad, ministre de l’enseignement annonçait que l’enseignement préscolaire public n’accueillait que 8% des enfants en âge d’y être scolarisés. Il a également ajouté que pour généraliser le préscolaire, il fallait 100 000 éducateurs à former sans parler de l’équipement. L’objectif fixé est de réussir à couvrir tous les ans au moins 2% des enfants à préscolariser.


Poster un Commentaire

18 − 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.