logo-mini
noms

D’où l’Etat tire-t-il sa vocation à choisir les noms des enfants marocains ?


Partager

noms

En 2016, 27 prénoms ont été rejetés par la haute commission de l’état civil sur les 36 cas pour lesquels elle était appelée à trancher, selon des statistiques fournies par le Ministère de l’Intérieur. La cause principale des refus est je cite « la consonance étrangère ». Durant la même année, les services de l’Etat civil ont eu à traiter 2 945 demandes de changement de noms, dont 2 137 ont reçu un avis favorable de la part du ministère.


Poster un Commentaire

17 − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.