logo-mini
tiers payant

Quels sont les dommages collatéraux du tiers payant?


Partager

tiers payant

Le tiers payant, quand il est en vigueur, évite au malade d’avancer des frais pour ses soins et sa médication et le soulage ainsi de l’attente de remboursement de l’assurance maladie. Au Maroc, la convention entre en vigueur en juillet, elle a été signée entre la CNOPS, la CNSS et l’ordre national des pharmaciens en mars dernier.

Dans les faits, une prise en charge préalable par la CNOPS ou la CNSS sera demandée pour permettre aux malades d’en bénéficier s’ils sont amenés à acheter un ou plusieurs médicaments parmi les près de 90 que comporte la liste concernée par cette mesure. À noter que cela concerne particulièrement les pathologies dites lourdes et les maladies de longue durée. Objectif : Un meilleur accès à la médication.

L’efficacité du dispositif du tiers payant est prévue pour être évaluée trois mois après son entrée en vigueur, soit en octobre 2016.

Mais comme un peu partout où le dispositif du tiers payant est mis en place, la polémique n’est jamais loin. Le tiers payant est parfois, à tort ou à raison, soupçonné de favoriser une surconsommation des médicaments, la gratuité pouvant induire dans certains cas, des comportements pouvant être malhonnêtes ou carrément frauduleux. Par ailleurs, les professionnels peuvent s’inquiéter des contraintes techniques ou de surcharges administratives liées à la pratique du tiers payant, mais aussi des retards de remboursements pouvant en découler. Nous en débattrons avec nos invités.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier du dispositif du tiers payant ? Comment, dans la pratique, les formalités de demande de prise en charge seront-elles exécutées ? Tous les pharmaciens sont-ils conventionnés d’office ? En ont-ils le choix ? C’est le débat que nous ouvrons cet après-midi avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

1 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.