logo-mini
Wonder Woman

Diffusion de Wonder Woman : le dilemme


Partager

Wonder Woman

La sortie du film Wonder Woman suscite une grosse polémique au sein des pays arabes. Le Liban a interdit la diffusion de ce film américain incarné par l’actrice israélienne Gal Gadot, avec l’acteur marocain Said Taghmaoui dans l’un des rôles principaux. Le Liban s’est basé sur une décision du bureau de boycott d’Israël relevant de la Ligue arabe.

La Tunisie fait également partie des pays qui ont déprogrammé le film ; le temps d’examiner une demande d’interdiction de diffusion émise par un parti politique. Le film a, en outre, été déprogrammé dimanche d’un festival à Alger, où la perspective de sa diffusion avait enflammé les réseaux sociaux. Des projections sont en revanche prévues aux Émirats arabes unis ou en Égypte, en plus donc du Maroc.


Poster un Commentaire

15 − quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.