logo-mini
Louis Vuitton

Le défilé Louis Vuitton croisière 2017 au Brésil


Partager

Louis Vuitton

Un show qui s’est tenu à Rio dans le musée Niteroi d’art contemporain, un bâtiment à l’esthétique néo-futuriste par le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer.

Sur les podiums, c’est une collection inspirée de l’univers de la compétition automobile que Nicolas Ghesquière a imaginé pour Vuitton. À grands coup de lignes aérodynamiques et d’imprimés graphiques clin d’œil aux combinaisons des pilotes de course et au marquage au sol des grands prix de F1.

Tissus techniques néoprène et toile de parachute, coupes sportswear, découpes anatomiques, et colour blocks explosifs, la ligne estivale du malletier français fait clairement référence à l’univers du sport et des Jeux Olympiques.

Mais mixée à une forte influence des années 70 dans les coupes trapèze, les imprimés, les broderies métalliques et les contrastes de blancs et aplats de couleurs vives.

Côté nouveautés sacs, le modèle Bowling seventies est revisité, et le sac Keep All s’habille d’un patchwork de couleurs, de matières et d’imprimés façon collage d’art contemporain.

Et justement dans cette collection Louis Vuitton, le directeur artistique Nicolas Ghesquière a rendu hommage à l’œuvre de deux grands artistes brésiliens : le designer Hélio Oiticica, l’un des chefs de file du mouvement néo-concret et Aldemir Martins, célèbre pour ses tableaux naïfs et colorés de la faune et de la flore de sa région, le Nordeste.


Poster un Commentaire

deux × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.