logo-mini
Corruption

Corruption des magistrats : et le dossier épineux


Partager

Corruption

En janvier dernier était lancée la stratégie nationale de lutte contre la corruption :
« Les mesures prévues par cette stratégie couvrent différents aspects de la question de la lutte contre la corruption, notamment la mise à niveau de l’aspect institutionnel et juridique, l’activation de la dimension prévention et répression et le renforcement de l’aspect éducation et sensibilisation », c’est ce qu’avait à ce moment-là déclaré le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lors de son adoption en décembre dernier.

Le ministère de la Justice et des libertés avait lancé en juin dernier un numéro vert pour dénoncer la corruption. Le ministre Mustapha Ramid qui était présent le 2 novembre dernier devant la Commission de la Justice, législation et droits de l’Homme de la première chambre avait affirmé que la ligne anti-corruption recevait plus de 6.000 appels quotidiennement. Des initiatives, qui visent à restaurer la confiance des marocains en leur système de justice, mais ne concerne toujours pas directement à ce jour les femmes et les hommes de ce même système.


Poster un Commentaire

20 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.