logo-mini
Casablanca

Le Conseil de la ville de Casablanca peut-il à lui seul réglementer l’espace public ?


Partager

Casablanca

Hier, le quotidien aujourd’hui le Maroc est revenu sur la fin de l’anarchie dans les tarifs de stationnement à Casablanca. L’opération d’installation des panneaux affichant les tarifs qui doivent être appliqués à déjà démarré. Tant attendue, cette mesure du Conseil de la ville est destinée à lutter contre les tarifs excessifs pratiqués par les gardiens surtout durant la période estivale, où les prix ont tendance à exploser. L’occasion de nous pencher ce matin sur les autres formes d’anarchie dans l’espace public casablancais, causés principalement par l’absence de cadre réglementant certains métiers, plaçant ainsi les riverains entre désarroi et volonté d’assurer eux-mêmes leur propre sécurité.


Poster un Commentaire

8 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.