logo-mini
épargne

Les bas salaires et la cherté de la vie empêchent les Marocains d’épargner


Partager

épargne

Face à l’arbitrage de constituer une épargne ou de consommer immédiatement, la majorité des ménages marocains optent pour le second choix afin de pouvoir financer leurs dépenses de court terme. Ce choix est souvent motivé par la succession d’événements et de fêtes : Ramadan, vacances d’été, rentrée scolaire, auxquels pourraient s’ajouter le surendettement (prêts immobiliers ou/et les crédits à la consommation), ainsi que la hausse des prix. Résultat: Un mode de vie axé principalement sur la consommation immédiate et une situation financière fébrile.

En effet, une détérioration continue de la situation financière expose les ménages à plusieurs risques et influence négativement leur capacité à épargner, ce qui les pousse à chercher un travail d’appoint à domicile ou lors des week-ends, afin de pouvoir dégager des revenus complémentaires.


Poster un Commentaire

vingt + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.