logo-mini
Benkirane

La banalisation du dénigrement en politique : discours de Benkirane du 1er mai


Partager

Benkirane

Les élections législatives sont dans cinq mois, mais déjà, joutes verbales et hostilités entre PJD et le PAM sont au programme.

Avant-hier, 1er mai, Fête du travail, c’est le moment qu’a choisi Abdellilah Benkirane pour envoyer des piques à Ilyas El Omari, le nouveau patron du PAM, devant les membres de son syndicat, l’UNMT.

Un discours non sans agressivité, puisque pour Benkirane, le choix d’Ilyas El Omari à la tête du PAM n’est que le résultat d’un parti qui a enlevé son masque. Il a même été jusqu’à le traiter de monstre, estimant que, je cite « c’est lui qui vous mènera à votre perte inchallah ». À ceux qui espéraient des débats politiques de haut niveau à l’approche des législatives, on peut dire qu’avec cette nouvelle sortie, on n’ose imaginer la suite.


Poster un Commentaire

20 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.