logo-mini
fécondité

Baisse importante de la fécondité au Maroc, conséquence principale du bouleversement de la structure sociétale


Partager

fécondité

La fécondité au Maroc a été divisée par trois depuis les années 60, à 2,21 enfants par femme, du fait essentiellement de la contraception et du recul de l’âge du mariage, a indiqué mardi le Haut-Commissariat au Plan. « Le nombre moyen d’enfants par femme, après avoir culminé à plus de 7 au cours des années 1960, a chuté à près de 2,21 en 2014 », explique HCP dans un rapport publié. Dans les villes (2,01), ce taux est même inférieur au « niveau de remplacement des générations », selon la même source. Il est de 2,55 en milieu rural.


Poster un Commentaire

sept − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.