logo-mini
Rohingyas

Aung San Suu Kyi et les Rohingyas : entre pression politique, racisme et négligence


Partager

Rohingyas

Plus de 123.600 personnes, majoritairement des musulmans Rohingyas, ont essayé d’échapper aux violences en Birmanie en se réfugiant au Bangladesh voisin, selon les Nations Unies. Plus de 400.000 réfugiés Rohingyas se trouvent déjà au Bangladesh après avoir fui en raison des vagues de violences précédentes. L’armée birmane a lancé une vaste opération dans cette région pauvre et reculée, l’Etat Rakhine, obligeant des dizaines de milliers de personnes à fuir, au risque d’une crise humanitaire. Le bilan dressé en dix jours par l’armée birmane fait état de 400 morts dont 370 Rohingyas. L’ex-opposante Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991, dirige aujourd’hui les autorités civiles de son pays. Le contrôle de l’armée lui échappe.


Poster un Commentaire

cinq × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.