logo-mini
Las Vegas

Après la tuerie de Las Vegas, comment désarmer les Américains ?


Partager

Las Vegas

L’enquête lancée pour éclaircir les motivations de l’auteur de la tuerie de Las Vegas, la plus meurtrière de l’histoire des États-Unis, s’orientait hier vers sa compagne, localisée dans les Philippines. Stephen Paddock, un retraité de 64 ans, n’a laissé aucun indice sur les motivations qui l’ont conduit à abattre à l’arme automatique 58 personnes et à en blesser plus de 500 autres dimanche soir dans un concert en plein air, embusqué depuis sa chambre d’hôtel de Las Vegas.

Il n’aura fallu que quelques heures à Daesh pour revendiquer la tuerie de Las Vegas, revendication aussitôt mise en doute par le FBI et la CIA. Ce qui est sûr c’est que la tuerie de Las Vegas a relancé un débat désormais rituel au sein de la classe politique américaine, divisée sur la question du contrôle des armes après chaque nouvelle fusillade de masse.


Poster un Commentaire

dix + vingt =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.