logo-mini
pression

Apprendre à lâcher la pression


Partager

pression

Vous vous sentez débordés, encombrés, surmenés, dépassés par les événements. Peut-être avez-vous du mal à relâcher la pression et à contenir vos émotions. Voici donc quelques astuces efficaces pour gagner ainsi en zénitude et en sérénité.

Selon la psychologue Silvia André, auteure de « Mon cahier anti-stress » ; « le temps est une denrée rare… alors pour se réconcilier avec ; il faut de l’organisation ; mais aussi de la récupération ». Pour elle en effet ; parvenir à la sérénité et à la performance est impossible sans le repos.

Sylvia André précise aussi que « dans un monde de plus en plus stimulant et dans lequel les choses vont vite, il est important de reconnaître les sources de son stress ; ses causes et ses manifestations ».

Elle nous invite donc à mettre en pratique différentes méthodes de relaxation comme de la méditation, des exercices de respiration ou de thérapie cognitive et d’apprendre à réfléchir de manière réaliste afin d’être plus présent dans l’ici et maintenant.

Il est question pour elle d’affronter ses peurs pour mieux s’ouvrir au monde ; de définir ses valeurs pour donner sens à sa vie et sortir ainsi du stress, d’accepter le changement et de prendre de bonnes habitudes quotidiennes comme prendre soin de son corps et de son esprit, en dormant bien, en s’alimentant sainement, et en développant ses ressources sociales.

Pour Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteures de « Je dis enfin stop à la pression », pour arriver à relâcher la pression, il est nécessaire d’écouter son corps et les signaux qu’il nous envoie pour éviter l’épuisement… sautes d’humeur, mal de dos ; fatigue générale… autant de signes alarmants face auxquels il faut réagir vite et de façon bien adaptée.

L’idée est d’oser affirmer ses désirs sans se transformer pour autant en dictateur, oser dire non lorsqu’il le faut, au risque de se voir confier plus de tâches que vous ne pouvez le supporter, et d’apprendre à mettre des mots à vos émotions.

Il est également question de se libérer de la culpabilité lorsqu’on refuse de se plier à une tâche qui semble de trop par rapport à son planning.

Audrey Akoun et Isabelle Pailleau nous invite à travers leur livre à accepter notre imperfection ; à déléguer, à prendre les commandes de son temps plutôt que de se plaindre, et d’adopter des mantras positifs.

Il s’agit là de se répéter des phrases stimulantes ; de façon à ce qu’elle raisonnement dans votre tête comme une alarme.

Prenons l’habitude de se dire par exemple : « j’ai le droit de me tromper », ou « ce n’est pas grave de ne pas être parfait », ou alors « J’ai le droit de ne pas accepter la pression que l’on me met », ou encore « Je peux faire autrement pour un résultat tout aussi efficace »…

À nous de fabriquer nos petits bonheurs, et d’éloigner de nous le plus possible, la négativité de notre environnement.


Poster un Commentaire

4 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.