logo-mini
analyses médicales

Analyses médicales : état des lieux et perspectives


Partager

analyses médicales

Les invités : Hicham Ouazzani, Président de l’Association Marocaine de Biologie Médicale, Naima Mdaghri, Directrice de l’Institut Pasteur du Maroc, Youssef Drissi, Président du Conseil des Pharmaciens Biologistes, Amina Taleb, Professeur d’oncologie au CHU Ibn Rochd de Casablanca et Karim Ouldim, Professeur de génétique médicale à la faculté de médecine de Fès

Nous ouvrons le débat cet après-midi sur un sujet santé : les analyses médicales, appelées aussi analyses biologiques. Elles ont quelques fois été au cœur de la polémique à cause des tarifs pratiqués et jugés trop élevés comparativement notamment à des pays comme la Tunisie ou encore la France. Accusation que les professionnels du secteur essuient d‘un revers de main repoussant, du même souffle, toute éventualité de baisser les prix. Mais si le débat autour des laboratoires d’analyses médicales a souvent été limité au champ médical, l’objectif cet après-midi est d’ouvrir et d’élargir le débat sur un sujet qui nous concerne tous et qui peut, parfois, s’entourer de quelques zones de floues. Avec nos invités, nous nous arrêterons donc sur l’organisation de la profession, le cadre juridique qui la réglemente, les moyens à disposition des professionnels du secteur et les failles de celui-ci. Et des failles, il y en a. D’un laboratoire d’analyses public à un laboratoire privé, les défis ne sont certainement pas les mêmes, et pire, d’un laboratoire à un autre, les résultats des analyses ne sont pas toujours les mêmes. Comment l’expliquer ?

Si le manque d’équipements est souvent à pointer du doigt notamment dans les laboratoires publics, la compétence des ressources est aussi parfois mise en cause. Qui sont ces hommes et femmes en blouse qui pratiquent des prélèvements sanguins et les analysent par la suite ? De quelle formation bénéficient-ils ? Est-elle la même pour tous ?

L’enjeu est grand et il mérite, au moins, le débat. L’enjeu c’est ni plus ni moins que la santé des marocains puisque plusieurs maladies, des fois très graves, sont mises en évidence grâce au recours aux analyses médicales, qui des fois permettent des détections précoces en mesure de sauver des vies humaines. Comment de meilleures analyses médicales peuvent-elles améliorer notre médecine ? C’est notre débat avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

douze − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.