logo-mini
France

Quand nous accueillons la Haine avec Hospitalité!


Partager

France

Chères auditrices, chers auditeurs السلام عليكم ورحمة الله وبركاته وجمعة مباركة.
Une grande polémique cette semaine en France autour d’un jeune rappeur français Black M, qui devait donner un concert lors des célébrations du centenaire de la bataille de Verdun, et qui sous la pression du Front National et la connivence de certains républicains dont des ministres, le concert a été annulé.

En effet, en 2010 Black M avait évoqué dans une chanson le mot « Kouffar » qui veut dire mécréants et que je trouve péjoratif, et six ans après, les lepénistes et associés, trouvent le moyen de le punir en faisant pression sur la mairie de la ville de Verdun pour annuler son concert.

M.Robert Ménard, maire de Béziers et vice président du FN, trouve la participation du rappeur Black M « Insupportable et indécente pour la mémoire des 300.000 soldats tombés là-bas », mais ce que M. Menard ne sait pas ou omet de dire, c’est que le grand père du jeune rappeur, Guinéen faisant partie des tirailleurs sénégalais, y est tombé aussi, à l’instar de dizaines de milliers de tirailleurs sénégalais et soldats maghrébins, tombés sur le champ de batailles pour, qu’aujourd’hui, les français profitent de la liberté et de la prospérité.

La ministre de la culture, Audrey Azoulay, a d’ailleurs dénoncé l’annulation du concert du rappeur Black M, et considéré que des voix déchaînées ont obtenu l’annulation du concert au nom d’un ordre moral nauséabond et décomplexé.

Alors de quelle liberté on parle ? Ou bien c’est la liberté des deux poids et deux mesures ? On est libre de critiquer l’islam, libre de blasphémer le Prophète de l’islam, libre de stigmatiser toute une nation d’un milliard et demi, mais on n’est pas libre de dire une bêtise.

Aujourd’hui sur n’importe quel média français, on blasphème et on stigmatise l’islam au nom de la sacrosainte liberté d’expression. Pire encore, des gens qui blasphèment ouvertement l’islam et insulte les musulmans sont accueillis les bras ouverts et même honorés et respectés au Maroc, et je citerai le cas le plus flagrant ces derniers jours, celui du soi-disant philosophe français, Yves Michaud qui a affirmé dans un entretien avec un média français que l’islam n’est pas compatible avec la démocratie, et que les atteintes à la liberté d’expression ou l’inégalité entre les sexes viennent des dogmes religieux. Et il a rajouté, cerise sur le gâteau, qu’il faut voir une dimension culturelle dans les agressions sexuelles perpétrées par des maghrébins à Cologne lors de la nuit du Nouvel An. Pire que ca je n’ai pas encore vu. Et ce monsieur a eu droit à tous les honneurs à Fès, puisqu’il a présidé le colloque organisé en marge du festival des musiques sacrées du monde, et c’était aussi une occasion pour confirmer son mépris et sa haine. Il n’y a pas lieu de répondre à ces allégations, car les cas de harcèlement sexuel en France sont très fréquents, chez les politiques, même à la vice-présidence de l’assemblée nationale.   Le Maroc est certes un pays hospitalier, mais honorer ce genre de personne est un affront à la dignité et à l’amour propre des marocains. Tristement et à vendredi prochain Inchaallah sur Luxe Radio.


Poster un Commentaire

dix-neuf − 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.