logo-mini
aliments

3 aliments qui soignent les organes auxquels ils ressemblent


Partager

aliments

Décidément, la nature est très bien faite. Je parle en effet de nos aliments dont la forme et l’aspect de certains, ressemblent étrangement aux organes qu’ils soignent. 

Cette théorie de rapprochement, contradictoire à la médecine moderne, était pourtant répandue dans l’Antiquité, et certains scientifiques trouvent judicieux de s’y pencher.

Le cerneau d’une noix par exemple,  semble être formé de deux hémisphères, et prend ainsi la forme d’un cerveau humain. Or, de nombreuses recherches scientifiques ont prouvé que la noix, de par sa richesse en oméga-3, favorise le maintien de la plasticité synaptique et la stabilité de la membrane neuronale. D’autres substances peuvent aussi expliquer les effets bénéfiques des noix dans les processus neuronaux : polyphénols, vitamine E, folates, mélatonine, le tout ayant un rôle protecteur sur notre cerveau, en réduisant le stress oxydant et la neuro-inflammation, idéal pour améliorer les capacités cognitives, notamment la mémoire.

La tomate par ailleurs, coupée en deux, ressemble miraculeusement aux cavités du cœur. Il s’avère en effet que les bienfaits des tomates sur la santé cardiovasculaires sont prouvés, notamment par une récente étude finlandaise. Une étude qui précise que le lycopène (un pigment aux vertus antioxydantes), contenu dans les tomates, réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral.

À noter que le pouvoir d’absorption de cet antioxydant augmente lorsque la tomate est cuite, contrairement à d’autres aliments qui se fragilisent à la cuisson. Ajoutez-y alors un filet d’huile d’olive, riche en graisses polyinsaturées et vous augmenterez ainsi davantage son taux d’absorption.

L’avocat également, tranché en deux, prend l’apparence d’un utérus. Or, ce fruit est particulièrement recommandé aux femmes enceintes, car contient de la vitamine B9, essentielle pour prévenir les malformations fœtales. Il contient aussi de la vitamine K qui intervient dans la coagulation, la minéralisation osseuse et la croissance cellulaire.

Prenons par ailleurs l’exemple d’une carotte, dont les fibres apparentes une fois coupée en deux, ressemble à l’iris de l’œil. La carotte est d’ailleurs très recommandée pour protéger notre vision et diminuer les risques de dégénérescence maculaire. Riche grâce à sa richesse en béta-carotène synthétisé sous forme de vitamine A, la carotte s’avère essentielle au bon fonctionnement de la rétine. Elle se transforme en pigment photosensible capable de réagir à la lumière.


Poster un Commentaire

18 − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.