logo-mini
Venezuela

Venezuela : quand les agences de notation s’inscrivent dans les stratégies d’étouffement


Partager

Venezuela

Le Venezuela a donc été déclaré en défaut partiel sur sa dette hier tout comme son joyau pétrolier PDVSA mais celui-ci a néanmoins obtenu un peu de répit face à ses créanciers internationaux. Fitch de son côté a constaté le retard de paiement, jusqu’à une semaine, du groupe pétrolier sur deux bons d’un montant total de deux milliards. Et de son côté, Standard and Poor’s Global Ratings avait auparavant indiqué que le gouvernement vénézuélien n’avait pas réussi à payer, à l’issue du délai de grâce de 30 jours, une échéance de 200 millions de dollars portant sur deux obligations.

Redoutée depuis des semaines, l’annonce de défaut partiel du pays ravive les inquiétudes sur les capacités de Caracas à continuer de rembourser sa dette extérieure d’environ 150 milliards de dollars.


Poster un Commentaire

cinq × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.