logo-mini
Tindouf

Tindouf : face à l’inefficacité de l’ONU, des vies oubliées


Partager

Tindouf

La tenue de la 4ème commission de l’Assemblée Générale de l’ONU cette semaine a été l’occasion pour certains militants internationaux de dénoncer les multiples violences physiques et psychiques que subissent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf.

Ils ont déploré la « tragédie qui frappe depuis plus de 40 ans les populations parquées dans des conditions inhumaines dans des camps improvisés, au sud-ouest de l’Algérie, qui plus est dans des conditions climatiques et de vie des plus précaires ». À cause de la misère et de la précarité, les camps de Tindouf sont devenus une source de recrutement privilégiés des groupes terroristes opérant dans la région.


2 commentaire

    • A.Essadiq-
    • 8 octobre 2016 at 19:47-

    Tindouf est Un Guatanamo Algerien. On y sequestre des gens de la region et en particulier les Marocains qui veulent rejoindre la mere
    patrie. Ni L’ONU ,L UA,Human right watch ou Amnesty international ne peuvent visiter ces camps.Crimes contre l humanite commis par L Algerie et paye par son petrole

    • othmanS-
    • 9 octobre 2016 at 09:24-

    Bonjour, et personne ne parle des esclaves dans les camps. Comme en Mauritanie ou ils sont plus de 150.000 . Liberer les esvlaves necessitecun financement pourvles acheter et les liberer. Mais aussi organiser leurs vies libres leur dinner des ressources, un metier.

Poster un Commentaire

17 − quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.