logo-mini
religion

Comment les terroristes instrumentalisent-ils la religion ?


Partager

religion

Ces dernières années presque aucun jour ne passe sans apporter son lot de mauvaises nouvelles en relation avec le terrorisme dit islamiste ou djihadiste.

Les derniers attentats de Bruxelles, Paris, Istanbul et Tunis viennent nous rappeler à quel point cette menace est devenue globale et qu’elle n’épargne plus aucun pays et aucun continent.

Ils ne sont que le prolongement d’une longue série dont le point d’orgue se situe le 11 septembre 2001 mais qui a commencé plusieurs années avant cette date.

D’ailleurs, une lecture rapide des articles de presse et des livres dédiés à ce sujet, et disponibles sur Internet nous permet de relever à quel point les historiens et autres spécialistes divergent  sur son origine exacte.

Pour certains, l’origine de ce mal se trouve dans la doctrine Wahhabite, née il y a 4 siècles en Arabie Saoudite, qui prône un salafisme radical et une application très stricte de la Charia, qui a pu prospérer grâce un accord passé entre cette confrérie et les Al Saoud, qu’elle aurait aidée à prendre le pouvoir en Arabie . Pour d’autres, comme Paul Quilès dans son rapport destiné à l’assemblée nationale française, il s’agirait plutôt d’une dérive de l’islamisme politique né dans les années 1930 en Egypte, avec le mouvement des frères musulmans, et dont l’année charnière serait 1979, date à laquelle l’islamisme radical aurait décidé de ne plus se contenter de prospérer dans l’ombre des écoles coraniques, mais de se transformer en un mouvement politique victorieux en Iran et contestataire en Arabie Saoudite (avec la prise de la grande mosquée de la Mecque par Johaïmane Al Outaïli). L’invasion de l’Afghanistan cette même année par l’armée soviétique lui aurait alors permis de devenir également une force de combat.

Enfin pour d’autres auteurs, beaucoup plus enclins à dénigrer la religion musulmane, comme Alexandre Del Valle dans son blog géopolitique du Figaro, c’est l’Islam qui constituerait le vrai problème.

Pour cet auteur, à la différence du fondamentalisme protestant et de l’intégrisme catholique, l’islamisme serait caractérisé par une triple dimension, théocratique, conquérante et violente, ce qui en ferait selon lui plus une idéologie de type totalitaire qu’un simple intégrisme religieux et ses origines profondes résideraient dans les fondements même de l’orthodoxie islamique, enseignée dans les grandes universités musulmanes du monde entier et demeurée immuable depuis le XIème siècle.

Mais quel lien pourrait-il y avoir entre l’islam, cette religion de paix, plus que millénaire, pratiquée par plus d’un milliard et demi d’humains et ces doctrines radicales et meurtrières prônées par les terroristes djihadistes ?

Et comment se fait-il que notre pays le Maroc, connu pour son islam tolérant, ses zaouias et ses rites ancestraux soit  devenu l’un des plus grands pourvoyeurs de djihadistes au monde?

Les réponses à ces questions nous permettront certainement d’apporter une petite part de lumière à ce sujet fort complexe.

 

Par Iman El Kohen, élève de 5ème à Léon l’Africain 


Poster un Commentaire

trois + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.