logo-mini
Chiffon Cake

Tendance culinaire : le Chiffon Cake


Partager

Chiffon Cake

Au Japon, les becs sucrés ne font jamais l’impasse sur le Chiffon Cake. Une douceur aérienne, légère, moelleuse qui trouve facilement place dans les cœurs mais aussi dans les estomacs.

La gourmandise, inventée aux États-Unis en 1927, a vite été reprise par les japonais qui en ont fait leur dessert favori. Malgré ses origines américaines, le délice devient rapidement l’incontournable des pâtisseries nippones et se laisse transformé au gré des envies, tantôt au thé matcha, tantôt au yuzu, ou encore au citron, ou à la banane…

Dans l’assiette, l’incroyable Chiffon Cake, nommé aussi Angel Cake nous offre un petit goût de paradis. En fait, le nom amusant « chiffon » évoque cette texture de mousseline de soie qui caractérise le gâteau. À vrai dire, une fois en bouche, impossible d’y résister !

Pour préparer ce délice, il suffira de puiser dans vos placards. Des œufs, du sucre, de la farine, de la levure, de l’huile, de l’eau ou du lait. Ce qui est sûr, c’est que ce ne sont pas les ingrédients qui vous freineront pour pâtisser.

Seules astuces pour réussir votre gâteau est le respect des quantités, et la connaissance de certains gestes.

Pour réaliser un Chiffon Cake on ne peut plus aérien, il est souhaitable  de monter les blancs d’œufs en meringue avant de les incorporer en trois fois à la préparation. Ce sont eux, l’élément fondamental de la recette, qui vont donner du volume et de la légèreté à la pâte.

Pour respecter la forme initiale du gâteau, on utilisera par ailleurs un moule spéciale, haut de préférence, avec une cheminée au centre, et trois petits pieds qui serviront à surélever le moule retourné, après la cuisson.

Dernier détail à retenir, veillez à verser votre pâte, une fois prête, dans un moule non-graissé, puis enfournez. Après cuisson, retournez le moule sur ses pieds, et laissez votre Chiffon Cake refroidir, tête en bas. Étape importante, car vous risquez sans cela, l’affaissement de votre délicieux dessert.

Il faut donc attendre que le gâteau ait totalement refroidi avant de passer une lame de couteau entre le moule et le gâteau pour le démoulage, puis selon vos envies, décorez votre délice de morceaux de fruits, de sucre glace, de crème chantilly ou nappez le carrément d’une merveilleuse ganache au chocolat!

N’hésitez pas non plus à inventer de nouvelles déclinaisons : Zestes d’agrumes, graines de vanille, arôme de café, fleur d’oranger, pâte de pistache, sésame noir, cacao, épices, banane écrasée… permettez-vous toutes les fantaisies et régalez-vous!


Poster un Commentaire

20 − dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.