logo-mini
numérique

Le système éducatif est-il incompatible avec les exigences de la génération 2.0 ?


Partager

numérique

À l’ère du numérique, on se demande si les programmes scolaires sont adaptés à la réalité des élèves marocains de plus en plus connectés.

À l’heure où la notion de ressource pédagogique numérique a déjà fait un long chemin dans les écoles ailleurs, force est de constater que le chantier débute à peine au Maroc. Pourtant, les bonnes intentions sont là. La primature, l’ANRT ainsi que les Ministères de l’Éducation nationale, de l’Industrie et des Finances avaient lancé, en 2006, le programme Génie.

Il s’agit en fait d’une stratégie visant à introduire les TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation) dans les établissements scolaires publics.

L’ANRT y avait alors alloué un budget de 1 milliard de DH. Dix ans après, seulement 600 millions de DH auraient été dépensés pour l’équipement des établissements et la formation du corps enseignant aux nouvelles technologies ; d’autant plus que les prévisions tablaient sur l’équipement de plus de 1.400 salles des établissements publics dans toutes les régions du Maroc.

Les réalisations sont maigres, à l’heure où la révolution du numérique nous interroge  sur la manière de moderniser notre école pour être en phase avec le monde qui nous entoure.


Poster un Commentaire

10 + un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.